PresseRevue de presse

HENRI CLAUDE
Historien de l’Art,
Écrivain,
Président de l’Académie de Stanislas,
Professeur d’Histoire de l’Art à l’école d’architecture et à l’école des Beaux-Arts de Nancy
1983

« Qu’est-ce que l’homme pour que tu en fasses tant de cas,
Pour que tu daignes prendre garde à lui,
Pour que tu le visites tous les matins,
Pour que tu l’éprouves à tous les instants ? »
JOB 7 : 17-18

JEAN-YVES BAINIER
Conseiller artistique régional
Région ALSACE
1983

« J’ai abordé les zones interdites où commence de régner l’obscurité métaphysique ».
E. Sabato Alejandra

« Voici les objets d’un culte, ici les autels, les tabernacles, les ostensoirs, les urnes sacrées, là, les offrandes, les ex-voto et les couronnes. Élaborée et célébrée par Jacques BRAUNSTEIN, cette étonnante cohorte revêt …

L’oeuvre dangereuse de Jacques Braunstein

FRANÇOIS PLUCHARD
Écrivain, critique d’art.
Avril 1987

« L’œuvre actuelle de Jacques Braunstein relève à la fois de la peinture, de la sculpture et de l’objet de culte mais avec un caractère obsédant qui en définit de manière péremptoire l’étrange singularité.

Jacques Braunstein, peintre de l’insolite et de la provocation

Marie-Thérèse Colin
Janvier 1989,
L’Est Républicain

Retenue par la galerie Barbier-Belz à Paris, l’oeuvre de Braunstein troublante et provocante ne peut laisser indifférent.
PÉNÉTRER dans le bureau ou l’atelier de Jacques Braunstein, c’est être saisi : par l’atmosphère insolite et provocante …

Pierre Gervasoni
Juin 1989
Art Press Magazine n°137

« Jacques Braunstein a tout pour retenir l’attention. Une œuvre plastique originale élaborée à l’écart des tendances et du temps. Une légitime inspiration puisée dans le souvenir de l’holocauste qui emporta sa famille. Une logique de la création qui, tout en brassant des esthétiques opposées,

CLAUDE BOUYEURE
Cimaise n° 200-201
Juin-Juillet-Août 1989

« Oeuvres de l’indignation que ces squelettes agrippés à un drap aussi fragiles que des araignées, que ces infimes statues entourées de bandes et de cordes…

YVES REGNERY
Conseiller au Cabinet d’André Malraux,
Sous-préfet,
Directeur de la DRAC (Nord) Lille
1989

« Voici l’homme emprisonné, blessé, violenté, aliéné, livré à son destin ; l’homme aux prises avec lui-même aussi, quand il est son propre carcan, enveloppé dans son habit de superbe.

LUIS MARCEL
Directeur de la Galerie « Les 4 Coins », directeur des musées de « l’Art en Marche » de Lapalisse et de Hauterives.
6 septembre 1998.

« Les enseignants accompagnant leurs élèves au Musée, y voient un travail sur la mémoire, la mémoire sur l’aventure humaine diabolique qui, tous les jours recommence. Les génocides, les épurations ethniques, sont notre quotidien.

MORTELLES MAGNIFICENCES

CHRYSTELLE LAURENT
Historienne d’Art
Attachée de conservation
Mai 2005

« Toute chair est comme l’herbe, Et tout son éclat comme la fleur des champs. L’herbe sèche, la fleur tombe ; Mais la parole de notre Dieu subsiste éternellement » (XL, 6-7)